Une belle journée commence par un petit déj protéiné !

Publié le : 11/08/2019 14:03:00
Catégories : Micronutrition Rss feed , Nutrition Rss feed

petit dej protéiné

Tartines, céréales, confitures, viennoiseries, café, … tels sont les aliments « moteurs » de nos petits déjeuners européens traditionnels. Cependant cette alimentation, centrée sur un apport glucidique et calorique, ne nous permet pas d’apporter les nutriments nécessaires à l’éveil, à la motivation et à la concentration dont nous avons besoin tout au long de notre journée.

La tyrosine du matin qui vous dynamise

Le réveil matinal s’enclenche grâce à plusieurs hormones. Parmi celles-ci, la dopamine agit sur l’éveil, la motivation et à la noradrénaline favorise l’attention & la concentration.

Nous produisons ces hormones à l’aide d’un acide aminé appelé « tyrosine » contenu dans les protéines de notre alimentation. Consommer des protéines le matin favorise la production de ces hormones*.

En pratique, c’est la journée que nous avons besoin d’énergie pour augmenter notre température corporelle et stimuler notre métabolisme. C’est donc le matin, au petit-déjeuner, que l’on devrait manger le plus de protéines animales ou végétales.

 

Les œufs, le quinoa et les oléagineux, contiennent des protéines complètes fournissant de la tyrosine, ainsi que de nombreux acides aminés dont notre corps a besoin pour fonctionner.

*Notez que l’action de la noradrénaline est soutenue, sur le plan métabolique, par une élévation matinale du cortisol (hormone impliquée entre autres dans le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines).

Pourquoi les sucres rapides fatiguent et augmentent la prise de poids ?

Nos habitudes alimentaires se focalisent sur des petits déjeuners riches en glucides rapides (pains blancs, confitures, kellogg's, croissants, etc.) facilement digérés par nos enzymes qui libèrent du glucose en abondance dans notre tube digestif ayant plusieurs conséquences :

La glycation

Ce glucose en excès passe rapidement dans le sang et s’accroche à des protéines se trouvant à la surface de nos cellules. Cet assemblage appelé « glycation » bloque de nombreuses réactions biochimiques, dont la production d’énergie.

glycation des protéines par une hyperglycémie

La prise de poids

Suite à l’afflux de glucose dans le sang, notre pancréas sécrète de l’insuline en grande quantité. Cette insuline nous permet de faire rentrer le glucose dans les muscles, le foie et notre tissu gras (adipocytes). Si ce glucose n’est pas utilisé – par manque d’activité physique ou de récepteurs à l’insuline défectueux -  le surplus de glucose se stock sous forme de triglycérides dans le tissu adipeux et favorise la prise de poids.

Hyperglycémie et prise de poids

L'hypoglycémie réactionnelle

Une insulinémie élevée entraine une diminution rapide du glucose sanguin, appelée hypoglycémie réactionnelle ! Le manque d’énergie se fait sentir et les coups de pompes, baillements et somnolence apparaissent. Par ailleurs, l’hypoglycémie entraine une sensation de faim qui peut être facilement compensée par de nouveaux sucres rapides… Résultat le cercle vicieux de l’addiction au sucre s’installe.

Hypoglycémie réactionnelle

Petit-déjeuner protéiné pour équilibrer votre journée !

Vous l’aurez compris, il est impératif d’inverser nos habitudes alimentaires ! Privilégier l’apport de protéines végétales/animales au petit déjeuner permet d'augmenter notre température corporelle et de stimuler notre métabolisme. Un petit déjeuner salé ou sucré doit contenir des protéines composées de #tyrosine (acide aminé précurseur de la dopamine et de la noradrénaline) et des sucres lents pour équilibrer notre glycémie et éviter l’hypoglycémie réactionnelle.

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

ga('send', 'pageview')