Qu'est-ce que la Fatigue Chronique ?

Publié le : 05/11/2019 16:49:37
Catégories : Santé & Bien-être Rss feed

Fatigue_chronique_blog_santé-phyt-equilibre

On entend de plus en plus parler de fatigue chronique, d'épuisement ou encore de burn-out. Le syndrome de fatigue chronique doit se distinguer de ces autres pathologies. Il touche principalement les jeunes adultes entre 20 et 40 ans, bien que toutes les tranches d'âge puissent être concernées. Afin de ne pas confondre le surmenage ou la dépression avec le syndrome de fatigue chronique, nous vous proposons de faire un tour d'horizon de cette maladie neurologique méconnue. Puis nous vous aidons à trouver des solutions simples pour améliorer l'état de fatigue chronique : alimentation, hygiène de vie et prévention.

Qu'est-ce que la fatigue chronique ?

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une pathologie reconnue sous le nom d'encéphomyélite myalgique ou encore de syndrome d'intolérance systémique à l'effort. Cette fatigue se distingue d'une fatigue passagère par sa durée et par son apparition brutale sans effort excessif. Cette pathologie neurologique survient fréquemment après une infection bactérienne ou virale. Le syndrome de fatigue chronique ne doit pas être confondu avec une dépression ou un surmenage. Le patient fatigué chronique n'est pas atteint d'une perte d'intérêt, comme c'est le cas dans la dépression. Elle ressent une grande frustration à ne pas pouvoir accomplir les activités du quotidien. La personne surmenée, quant à elle, retrouve de l'énergie avec quelques semaines de repos.

Critères diagnostic

Le diagnostic de syndrome de fatigue chronique se fait grâce à un interrogatoire. Afin que le diagnostic soit posé, l'IOM (Institute of Medicine) a défini les critères diagnostics suivants (1), qui doivent absolument être présents :

  1. Une fatigue intense depuis plus de 6 mois, avec un début brutal sans effort excessif. Cette fatigue est nouvelle, ne s'améliore pas au repos et altère les activités du quotidien qu'elles soient professionnelles ou personnelles.
  2. Un sommeil qui n'est pas réparateur.
  3. Des malaises survenant après l'effort.

En plus de ces critères, on retrouve chez le patient atteint, soit une altération cognitive, soit une intolérance orthostatique. Ce sont en tout 5 critères diagnostics pour identifier cette maladie neurologique.

Diagnostic différentiel

Des examens complémentaires, comme des bilans sanguins, doivent être prescrits au patient afin d'éliminer toute autre maladie. L'encéphalomyélite myalgique peut être confondue avec :

  • une fibromyalgie ;
  • une mononucléose ;
  • une hypothyroïdie ;
  • un cancer ;
  • une maladie auto-immune ;
  • une hypotension.

Les examens et bilans permettent d'identifier les marqueurs des autres maladies. La grande difficulté diagnostic vient du fait que le SFC ne possède pas de biomarqueurs spécifiques.

Quels sont les causes du syndrome de fatigue chronique ?

Les causes du SFC ne sont pas encore bien identifiées. Il existe souvent une infection bactérienne ou virale avant l'apparition de la fatigue intense, mais celle-ci n'explique pas réellement les troubles et symptômes rencontrés par la personne atteinte. Les principales hypothèses sont :

  1. Une dysfonction du système immunitaire à l'origine d'un stress oxydatif. Celui-ci va alors diminuer les fonctions des mitochondries. S'en suivrait un cercle vicieux, où les mitochondries seraient génératrices de radicaux libres, augmentant alors le stress oxydatif. (2)
  2. Un épuisement du système immunitaire, à force d'activations excessives. (3)
  3. Une modification de l'activité de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien. (4) La production de cortisol serait alors réduite (5), et le système nerveux autonome dysfonctionnerait, entraînant ainsi l'intolérance orthostatique. (6)

Quelles sont les symptômes de l'encéphalomyélite myalgique ?

En plus des critères diagnostics cités plus hauts, les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique ressentent de nombreux symptômes handicapants :

  • des douleurs musculaires et articulaires, semblables aux douleurs de fibromyalgies ;
  • des maux de tête ;
  • un sommeil non-réparateur et une fatigue non calmée par le repos prolongé ;
  • des troubles cognitifs : perte de mémoire, problèmes de concentration, confusion, hypersensibilité à la lumière et au bruit ;
  • des troubles neuro-végétatifs : palpitations, sueurs, nausées, problèmes digestifs comme un colon irritable, pollakiurie, étourdissement, baisses de tension, etc. ;
  • un système immunitaire affaibli : ganglions au niveau des aines et des aisselles, apparition d'allergies, infections ORL fréquentes, etc. ;
  • des troubles du système neuroendocrinien : prise ou perte de poids, hyper sudation, sensations fiévreuses, extrémités froides, etc.

Fatigue chronique et alimentation

L'alimentation est un facteur essentiel à prendre en compte, afin de rester en forme et en bonne santé. Bien qu'une mauvaise alimentation ne soit pas à l'origine du syndrome d'intolérance systémique à l'effort, adoptez des aliments anti-fatigue peut aider à améliorer les symptômes et à mieux gérer l'épuisement. Ainsi, certains aliments sont à éviter :

  • le café, qui va épuiser et stresser l'organisme, en provoquant une production de cortisol excédentaire, et des troubles du sommeil (nous vous recommandons l'article Les effets anti-nutritionnels du café) ;
  • l'excès de sucre, car les sucres rapides vont augmenter la glycémie rapidement et créer un regain d'énergie sur l'instant, mais survient ensuite une hypoglycémie qui augmente encore plus la fatigue ;
  • l'alcool, responsable d'un état d'épuisement chez les personnes atteintes de fatigue chronique.

Afin de booster l'organisme, il est important de consommer des aliments riches en vitamines et minéraux :

  • des fruits et légumes pour la vitamine C ;
  • des fruits secs ou oléagineux, des légumineuses, et du chocolat noir pour le magnésium (lisez notre article dédié au magnésium) ;
  • des fruits rouges, de l'artichaut ou des haricots secs pour leur teneur en antioxydants ;
  • du boudin noir, des fruits et légumes secs ou de la spiruline pour leur richesse en fer.

Prendre des compléments alimentaires peremt à l'organisme de se remettre plus vite du syndrome de fatigue chronique. La prise d'un complément en magnésium augmente la production d'énergie par les mitochondries. Compléter son apport en antioxydants, pour réduire le stress oxydatif a aussi son utilité. Le complexe Antioxyppin Leppin est riche en antioxydants, mais aussi en vitamines et minéraux pour booster l'organisme. Enfin, l'acide alpha-lipoïque et la L-carnitine contenu dans le Chondrippin Leppin permet d'optimsier le fonctionnement mitochondrial et de trasnformer les glucides et acides gras en énergie.

Fatigue chronique : que faire ?

Il n'y a pas de protocole thérapeutique spécifique à cette pathologie idiopathique. Les traitements médicaux vont surtout s'orienter vers le soulagement des différents symptômes :

  • des mesures d'hygiène diététique, comme mentionné précédemment ;
  • prescrire des anti-histaminiques en cas d'allergies ;
  • rééquilibrer la flore intestinale ;
  • faire de la kinésithérapie pour les douleurs musculaires ;
  • rechercher des foyers d'infection et les traiter de manière adéquate ;
  • etc.

Des thérapies complémentaires vont aussi être recommandées, comme la méditation et la relaxation pour apprendre à gérer les douleurs et l'état de fatigue. C'est une maladie longue et usante sur le plan psychologique également, un suivi en psychologie peut être envisagé. L'acupuncture a aussi montré une approche complémentaire efficace en cas de fatigue chronique. (7)

(1) http://www.nationalacademies.org/hmd/Reports/2015/ME-CFS.aspx

(2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24557875

(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26079000

(4) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19323439

(5) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14754825

(6) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24601948

(7) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26211002  

Banner_spiruline

Articles en relation

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

ga('send', 'pageview')